ménisques

La chirurgie méniscale par arthroscopie

Nous avons vu au chapitre précédent l’anatomie des ménisques.
Ceux ci sont fragiles, et peuvent s’user et/ou se déchirer, on parle de déchirure, de lésion méniscale.
La forme et la localisation de cette déchirure est très variable, en voici quelques exemples principaux :

lésions méniscales
anse de seau méniscale languette à pédicule postérieur lésion dégénérative corne postérieure clivage horizontal du ménisque

le diagnostic de lésion méniscale est le plus souvent clinique, à l’écoute même du patient, et renforcé par des manœuvres spécifiques.
Ce diagnostic, en dehors d’une situation d’urgence ou le ménisque serait coincé dans l’articulation, avec un blocage dit “mIRM d’une déchirure méniscaleéniscal »( c’est à dire impossibilité d’étendre le genou), peut être renforcé par l’imagerie médicale :
– arthrographie : injection d’iode dans l’articulation suivi de radios
– arthro scanner : injection d’iode dans le genou suivi d’un scanner
– Imagerie par Résonance Magnétique : ou IRM, dont les délais d’obtention sont malheureusement toujours très longs pour des pathologies non vitales.

image IRM d'une déchirure méniscale
image IRM d’une déchirure méniscale
méniscectomie interne partielle séléctive arthroscopique

en cas de déchirure méniscale avérée, le traitement est toujours chirurgical, arthroscopique, et consiste, par deux petites incisions, à explorer l’intérieur de l’articulation du genou et enlever la partie déchirée .
L’intervention est toujours ambulatoire (entrée le matin et sortie le soir). Il n’y a dans ce cas, le plus souvent pas besoin de faire de rééducation et le patient peut sortir de la clinique en marchant sans cannes ! La flexion complète du genou peut nécessiter jusqu’à un mois et le délais d’arrêt de travail varie suivant chaque cas particulier de 3 jours à un mois.
la reprise du sport est possible à un mois.
Ci dessous un film très court montrant la méniscectomie interne partielle séléctive par arthroscopie :

la réparation méniscale par arthroscopie

Il existe trois zones anatomiques sur un ménisque en coupe transversale:

vascularisation du ménisque
vascularisation du ménisque
  1. La zone blanche, avasculaire, ne peut cicatriser
  2. la zone rouge-blanche, transitionnelle
  3. la zone rouge, périphérique, vascularisée, pouvant cicatriser

Dans plus de 95% des cas , les déchirures méniscales se situent en zone blanche ou rouge-blanche, et n’ont aucune capacité de cicatrisation, même après suture.

Par contre, en cas de déchirure périphérique, à plus forte raison en cas d’anse de seau, à plus forte raison pour le ménisque externe, il est possible de procéder à une réinsertion méniscale par arthroscopie, en associant des techniques de suture « all-inside » avec des ancres spécifiques, avec des points traditionnels « outside-in »

Les suites sont dans ce cas beaucoup plus longues que pour une simple méniscectomie, et si l’appui est autorisé dans la majeure partie des cas, les mouvements de rotation sur le genou (pivot-contact) seront interdits pendant 3 mois post-opératoires, et la flexion maximum limitée à 90° pendant les 45 premiers jours post-opératoires afin de favoriser la cicatrisation méniscale.

Les complications

Les complications spécifiques de la chirurgie arthroscopique des ménisques sont:
– l’algodystrophie, désormais appelée « syndrome régional douloureux complexe de type II », qui est possible comme pour toute chirurgie des membres. Son explication est complexe, plus fréquente sur un terrain anxio-dépressif ou en contexte chirurgical péjoratif (implication socio-professionnelle notamment, type « maladie professionnelle » ou « accident du travail »). Son traitement est long, et nécéssitera une consultation de spécialiste de la douleur: l’algologue. L’algodystrophie guérit toujours, et peut parfois laisser des séquelles de type raideur articulaire.
– le risque de raideur fonctionnelle du genou, en cas de mauvaise rééducation post opératoire, surtout si le patient garde une attelle trop longtemps.
– le risque infectieux existe comme pour toute chirurgie. Il est très rare car l’opération sous arthroscopie se fait dans un circuit d’eau continu; si infection il y a elle sera sans gravité, car il n’y a pas de geste osseux ni de pose de matériel inerte.
– un épanchement articulaire persistant, sans qu’il y ait d’infection, correspondant à un processus de cicatrisation, peut nécéssiter plusieures semaines pour disparaître totalement
– le risque de thrombose veineuse des membres inférieurs (phlébite) est très rare pour cette chirurgie peu invasive et peu immobilisante. Elle est toutefois possible, surtout en cas d’antécédents de phlébite, d’immobilisation prolongée, ou de terrain throbogène (tabac, pillule oestroprogestative, facteurs héréditaires)

Les complications générales de la chirurgie sont exhaustivement détaillées au chapitre complications.

Références Bibliographiques & Liens Externes

Albrecht-Olsen P, Kristensen G, Tormala P. Meniscus bucket-handle fixation with an absorbable Biofix tack: development of a new technique. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc. 1993;1:104-106.
Arnoczky SP, Warren RF. Microvasculature of the human meniscus. Am J Sports Med 1982; 10: 90-95.
Barber FA, McGarry JE. Meniscal repair techniques. Sports Med Arthrosc. 2007 ;15:199-207.
Beaufils P, Hulet C, Dhenain M, Nizard R, Nourissat G, Pujol N (2009) Clinical practice guidelines for the management of meniscal lesions and isolated lesions of the anterior cruciate ligament of the knee in adults. Orthop Traumatol Surg Res 95:437-442
Cannon WD, Jr., Vittori JM (1992) The incidence of healing in arthroscopic meniscal repairs in anterior cruciate ligament-reconstructed knees versus stable knees. Am J Sports Med 20:176-181
Cassard X, Beaufils P, Verdonk R, Almqvist KF, Nourrissat G, Thoreux P, Kerdiles N, Charrois O, Katabi M, Kelberine F, Candoni P, Ait Si Selmi T, Hulet C, Billot N, Bamberg A, Pujol N, Gihr D, Accadbled F (2004) Meniscal repair Rev Chir Orthop Reparatrice Appar Mot 90:3S49-75
Charrois O. and the GREC group. How to treat a meniscal lesion. In : G. Bentley (ed.), European Instructional Course Lecture2009, 9, pp 205-211
Charrois O,  Ayral X, Beaufils P. Chondrolyse raide après méniscectomie externe arthroscopique. Rev Chir Orthop 1998;84:88-92.
Chatain F, Robinson AH, Adeleine P, Chambat P, Neyret P, Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 2001, 9:15-18.
Eggli S, Wegmuller H, Kosina J, Huckell C, Jakob RP (1995) Long-term results of arthroscopic meniscal repair. An analysis of isolated tears. Am J Sports Med 23:715-720
Haas AL, Schepsis AA, Hornstein J, Edgar CM (2005) Meniscal repair using the FasT-Fix all inside meniscal repair device. Arthroscopy 21:167-175
Lozano J, Ma CB, Cannon WD (2007) All-inside meniscus repair: a systematic review. Clin Orthop Relat Res 455:134-141
McDermott ID, Lie D.T.T., Edwards A., Bull A.M.J., Amis A.A. The effects of lateral meniscal allograft transplantation techniques on tibio-femoral contact pressures. Knee Surgery, Sports Traumatology, Arthroscopy, 2008,16 :553-60
Majewski M, Stoll R, Widmer H, Muller W, Friederich NF (2006) Midterm and long-term results after arthroscopic suture repair of isolated, longitudinal, vertical meniscal tears in stable knees. Am J Sports Med 34:1072-1076
Milachowski KA, Kohn D, Wirth CJ. Transplantation of allogeneic menisci. Orthopade 1994;23:160-3.
Morgan CD, Wojtys EM, Casscells CD, Casscells SW (1991) Arthroscopic meniscal repair evaluated by second-look arthroscopy. Am J Sports Med 19:632-637; discussion 637-638
Noyes FR, Barber-Westin SD (2000) Arthroscopic repair of meniscus tears extending into the avascular zone with or without anterior cruciate ligament reconstruction in patients 40 years of age and older. Arthroscopy 16:822-829
Pujol N, Beaufils P (2009) Healing results of meniscal tears left in situ during anterior cruciate ligament reconstruction: a review of clinical studies. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc 17:396-401
Pujol N, Panarella L, Selmi TA, Neyret P, Fithian D, Beaufils P (2008) Meniscal healing after meniscal repair: a CT arthrography assessment. Am J Sports Med 36:1489-14950
Rodkey WG, DeHaven KE, Montgomery WH 3rd, Baker CL Jr, Beck CL Jr, Hormel SE, Steadman JR, Cole BJ, Briggs KK (2008) Comparison of the collagen meniscus implant with partial meniscectomy. A prospective randomized trial, J Bone Joint Surg (Am) 90, 1413-1426
Seil R, Pape D, Meniscal Repair : Biomechanics, in The Meniscus, P Beaufils, R Verdonk ed, Springer, Berlin, 2010 pp 107-118
Shelbourne KD, Dersam MD (2004) Comparison of partial meniscectomy versus meniscus repair for bucket-handle lateral meniscus tears in anterior cruciate ligament reconstructed knees. Arthroscopy 20:581-585
Steenbrugge F, Verdonk R, Verstraete K (2002) Long-term assessment of arthroscopic meniscus repair: a 13-year follow-up study. Knee 9:181-187
Stein & al ; Long-term outcome after arthroscopic meniscal repair versus arthroscopic partial meniscectomy for traumatic meniscal tears. Am J Sports Med. 201
Venkatachalam S, Godsiff SP, Harding ML (2001) Review of the clinical results of arthroscopic meniscal repair. Knee 8:129-133
Verdonk PC, Verstraete KL, Almqvist KF, De Cuyper K, Veys EM, Verbruggen G, Verdonk R. Meniscal allograft transplantation: long-term clinical results with radiological and magnetic resonance imaging correlations. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc. 2006 Aug;14(8):694-706.
Verdonk R, Verdonk P, Huysse W, Forsyth R, Heinrichs EL (2011) Tissue ingrowth after implantation of a novel, biodegradable polyurethane scaffold for treatment of partial meniscal lesions,. Am J Sports Med. 39:774-782.
Zaffagnini S, Marcheggiani Muccioli GM, Lopomo N, Bruni D, Giordano G, Ravazzolo G, Molinari M, Marcacci M. (2011) Prospective long-term outcomes of the medial collagen meniscus implant versus partial medial meniscectomy : a minimum 10-year follow-up study, Am J Sports Med 39:977-985.