luxations récidivantes de l’épaule

Le principe chirurgical de la butée ostéoplastique

La luxation de l’épaule (plus précisément de l’articulation scapulo humérale) correspond à un “déboitement” complet de cette articulation. Cet accident se produit toujours pour la première fois dans un contexte violent, faisant suite à une chute, un choc direct, ou une torsion excessive du bras.

Le premier épisode de luxation de l’épaule (dans plus de 90% des cas « antéro-interne », c’est à dire que la tête de l’humérus se déboite en avant), qui nécessite un geste de réduction, parfois sous anesthésie, doit être suivi d’une période d’immobilisation coude au corps de trois semaines pour permettre la cicatrisation du bourrelet glénoïdien.
Faute de quoi, la mauvaise cicatrisation de ce bourrelet pourrait aboutir à une épaule instable, pouvant aller jusqu’à la luxation récidivante, sur un simple mouvement à l’extrême.

Il n’y a bien sûr pas de traitement médicamenteux de cette instabilité.
La rééducation est efficace en apportant un contrôle de son épaule et une stabilisation de celle ci par renforcement du muscle sous scapulaire, qui sangle l’épaule en avant.
en cas d’inefficacité de ce protocole de rééducation, la chirurgie est indiquée.

Les traitements possibles

Chaque épisode de luxation nécéssite une réduction en urgence, parfois sous anesthésie générale ou légère sédation au service des urgences.

En cas de luxation récidivante (académiquement plus de trosi épisodes de luxation spontanée), en cas de situation à risque, et/ou à la demande du patient, le traitement est essentiellement chirurgical:

Deux techniques existent, mais une seule sera la meilleure dans votre cas ! de manière simplifiée:
– En cas d’instabilité sans activité à risque, et en l’absence de lésions osseuses importantes de la glène, la réinsertion arthroscopique du bourrelet glénoïdien est possible (appelée aussi “Bankart” sous arthroscopie): C’est une intervention réalisée au bloc opératoire, sous anesthésie générale, qui consiste à raccrocher le bourrelet sur la glène à l’aide d’ancres bio-résorbables. L’hospitalisation dure deux jours, et doit être suivie d’une rééducation en cabinet de ville et par vous même. le délais de cicatrisation est de deux à quatre mois, la reprisee du sport possible au quatrième mois post opératoire;
– En cas de luxations vraies récidivantes et/ou d’activités professionnelles ou sportive à risque (sports de combat rugby, militaires,…) la butée par transfert de la coracoïde est plus souvent préférée par les chirurgiens de l’épaule. Elle est réalisée par une mini incision de 5 à 6 cm à la face antérieure de l’épaule, et consiste à déplacer un os de l’omoplate pour la mettre au contact de la glène. C’est l’action de sanglage du muscle coraco brachial et court biceps qui retient la tête de l’humérus dans les mouvements d’armer. Un jours et une nuit d’hospitalisation seront nécessaires, et une convalescence globale de deux à quatre mois sans forcer sur le biceps, délais nécessaire à la fusion de la butée sur la glène.

Les complications

Les complications spécifiques de la chirurgie stabilisatrice des luxations récidivantes sont:
– principalement l’algodystrophie, désormais appelée “syndrome régional douloureux complexe de type II”, qui est possible comme pour toute chirurgie des membres. Son explication est complexe, plus fréquente sur un terrain anxio-dépressif ou en contexte chirurgical péjoratif (implication socio-professionnelle notamment, type “maladie professionnelle” ou “accident du travail”). Son traitement est long, et nécéssitera une consultation de spécialiste de la douleur: l’algologue. L’algodystrophie guérit toujours, et peut parfois laisser des séquelles de type raideur articulaire.
– le risque de raideur fonctionnelle de l’épaule, en cas de mauvaise rééducation post opératoire, surtout si le patient garde son bras immobilisé trop longtemps. Cette chirurgie ne fragilise pas la coiffe et il est nécéssaire de bouger l’épaule immédiatement en post-opératoire, en amplitude maximale d’emblée, par un travail en cabinet de rééducation et toutes les heures par la reproduction de gestes simples d’auto-rééducation. Seules les rotations externes et travail de flexion active du coude seront évitées durant les deux mois post-opératoires.
– le risque de lésion nerveuse, essentiellement du nerf musculo-cutané, qui est un nerf régional de la chirurgie de la coracoïde,
– le risque infectieux existe comme pour toute chirurgie. Il est très rare car l’opération sous arthroscopie se fait dans un circuit d’eau continu; si infection il y a elle sera sans gravité, car il n’y a pas de geste osseux ni de pose de matériel inerte. En cas de chirurgie à ciel ouvert, de type butée ostéoplastique, une infection avérée nécéssitera une réintervention, prélèvements bactériologique, éventuelle dépose du matériel, et antibiothérapie adjuvante
– la pseudarthrose: c’est la mauvaise consolidation de la butée ostéoplastique, soit par erreur technique (mauvaise compression interfragmentaire, interposition de tissus mous), soit par terrain défavorable (tabac notemment), soit par manque de chance !
– l’ostéolyse de la butée: c’est la résorbtion de la coracoïde, imprévisible, favorisée par une compression trop forte de la butée.
– les récidives de luxations malgré la chirurgie: sont plus fréquentes avec la stabilisation arthroscopique (bankart sous arthroscopie), les terrains à risque (sports de combat, rugby, militaires), et amèneront à une éventuelle reprise chirurgicale, le plus souvent par butée ostéoplastique.

Les complications générales de la chirurgie sont exhaustivement détaillées au chapitre complications.

Références Bibliographiques & Liens Externes

1. Hovelius L, Eriksson GK, Fredin FH, Hagberg G, Hussenius A Lind B, Thorling J, Weckström J. Recurrences after initial dislocation of the shoulder.

J Bone Joint Surg Am. 1983 Mar;65(3):343-349.

2. Young DC, Rockwood CA Jr. Complications of a failed Bristow procedure and their management. J Bone Joint Surg Am. 1991 Aug;73(7):969-81.

3. Matton D, Van Looy F, Geens S. Recurrent anterior dislocations of the shoulder joint treated by the Bristow-Latarjet procedure. Historical review, operative technique and results. Acta Orthop Belg. 1992;58(1):16-22.

4. Stromqvist B, Wingstrand H, Egund N. Recurrent shoulder dislocation and screw failure after the Bristow-Latarjet procedure. A case report. Arch Orthop Trauma Surg. 1987;106(4):260-2.

5. Bach BR Jr, O’Brien SJ, Warren RF, Leighton M. An unusual neurological complication of the Bristow procedure. A case report.

J Bone Joint Surg Am. 1988 Mar;70(3):458-60.

6. Mellor SJ, Patel VR. “Locking” of the shoulder: an unusual late complication of the modified Bristow procedure. J Shoulder Elbow Surg. 2002 Sep-Oct;11(5):519-20.

7. Clancy MJ. False aneurysm of the axillary artery as a complication of the modified Bristow procedure. Injury. 1987 Nov;18(6):427-8.

8. Artz T, Huffer JM. A major complication of the modified Bristow procedure for recurrent dislocation of the shoulder. A case report. J Bone Joint Surg Am. 1972 Sep;54(6):1293-6.

9. Wymenga AB, Morshuis WJ. Factors influencing the early results of the Bristow-Latarjet technique. Acta Orthop Belg. 1988;54(1):76-82.

10. Hovelius L, Korner L, Lundberg B, Akermark C, Herberts P, Wredmark T, Berg E. The coracoid transfer for recurrent dislocation of the shoulder. Technical aspects of the Bristow-Latarjet procedure. J Bone Joint Surg Am. 1983 Sep;65(7):926-34.

11. Hovelius LK, Sandstrom BC, Rosmark DL, Saebo M, Sundgren KH, Malmqvist BG. Long-term results with the Bankart and Bristow-Latarjet procedures: recurrent shoulder instability and arthropathy. J Shoulder Elbow Surg. 2001 Sep-Oct;10(5):445-52.

12. Hovelius L, Sandstrom B, Sundgren K, Saebo M. One hundred eighteen Bristow-Latarjet repairs for recurrent anterior dislocation of the shoulder prospectively followed for fifteen years: study I-clinical results. J Shoulder Elbow Surg. 2004 Sep-Oct;13(5):509-16.

13. Spoor AB, de Wall Malefijt J. Long-term results and arthropathy following the modified Bristow-Latarjet procedure. Int Orthop. 2005 Oct;29(5):265-7. Epub 2005 Jun 14.

14. Banas MP, Dalldorf PG, Sebastianelli WJ, DeHaven KE. Long-term followup of the modified Bristow procedure. Am J Sports Med. 1993 Sep-Oct;21(5):666-71.

15. Barry TP, Lombardo SJ, Kerlan RK, Jobe FW, Carter VS, Shields CL Jr, Yocum LA, Tibone JE. The coracoid transfer for recurrent anterior instability of the shoulder in adolescents. J Bone Joint Surg Am. 1985 Mar;67(3):383-7.

16. Weaver JK, Derkash RS. Don’t forget the Bristow-Latarjet procedure. Clin Orthop. 1994 Nov;(308):102-10.

17. Picard F, Saragaglia D, Montbarbon E, Tourne Y, Thony F, Charbel A. Anatomo-clinical consequences of the vertical sectioning of the subscapular muscle in Latarjet intervention. Rev Chir Orthop Reparatrice Appar Mot. 1998 May;84(3):217-23.

18. Huguet D, Pietu G, Bresson C, Potaux F, Letenneur J. Anterior instability of the shoulder in athletes: apropos of 51 cases of stabilization using the Latarjet-Patte intervention. Acta Orthop Belg. 1996 Dec;62(4):200-6.

19. Allain J. Résultats à long terme de l’intervention de Latarjet dans l’instabilité antérieure chronique d’épaule. Thèse n°58, 1994, Paris XIII.

20. Allain J, Goutallier D, Glorion C. Long-term results of the Latarjet procedure for the treatment of anterior instability of the shoulder. J Bone Joint Surg Am. 1998 Jun;80(6):841-52.

21. Cassagnaud X, Maynou C, Mestdagh H. Clinical and computed tomography results of 106 Latarjet-Patte procedures at mean 7.5 year follow-up. Rev Chir Orthop Reparatrice Appar Mot. 2003 Dec;89(8):683-92.

22. Vander Maren C, Geulette B, Lewalle J, Mullier J, Autrique JC, Thiery J, Deneufbourg J. Coracoid process abutment according to Latarjet versus the Bankart operation. A comparative study of the results in 50 cases. Acta Orthop Belg. 1993;59(2):147-55.

23. Shively J, Johnson J. Results of modified Bristow procedure. Clin Orthop. 1984 Jul-Aug;(187):150-3.

24. Singer GC, Kirkland PM, Emery RJ. Coracoid transposition for recurrent anterior instability of the shoulder. A 20-year follow-up study. J Bone Joint Surg Br. 1995 Jan;77(1):73-6.

25. Glorion C. Résultats radiographiques des butées dans les luxations antérieures récidivantes de l’épaule. Rev Chir Orthop Reparatrice Appar Mot. 1991;77 Suppl 1:186-190.

26. Torg JS, Balduini FC, Bonci C, Lehman RC, Gregg JR, Esterhai JL, Hensal FJ. A modified Bristow-Helfet-May procedure for recurrent dislocation and subluxation of the shoulder. Report of two hundred and twelve cases. J Bone Joint Surg Am. 1987 Jul;69(6):904-13.

27. Samilson RL, Prieto V. Dislocation arthropathy of the shoulder. J Bone Joint Surg Am. 1983 Apr;65(4):456-60.

28. Latarjet M. A propos du traitement des luxations récidivantes de l’épaule. Lyon chir. 1954 Nov-Dec;495(8):994-7.

29. Latarjet M. Technique de la butée coracoïdienne pré-glénoidienne dans le traitement des luxations récidivantes de l’épaule. Lyon Chir. 1958 Jul;54(4):604-7.

30. Patte D, Bernageau J, Rodineau J, Gardes JC. Epaules douloureuses et instables. Rev Chir Orthop Reparatrice Appar Mot. 1980 Apr-May;66(3):157-65.

31. Helfet AJ. Coracoid transplantation for recurring dislocation of the shoulder. J Bone Joint Surg Br. 1958;40-B(2):198-202.

32. Maynou C, Cassagnaud X, Mestdagh H. Function of the subscapularis after surgical treatment for recurrent instability of the shoulder unsing a bone-block procedure. J Bone Joint Surg Br. 2005 Aug ;87(8) :1096-101.

33. Gazielly D. Results of anterior coracoid abutments performed in 1995: a propos of 89 cases. Rev Chir Orthop Reparatrice Appar Mot. 2000 Sep;86 Suppl 1:103-6

34. Decker MJ, Tokish JM, Ellis HB, Torry MR, Hawkins RJ. Subscapularis muscle activity during selected rehabilitation exercises. Am J Sports Med. 2003 Jan-Feb;31(1):126-34.

35. Walch G. La luxation récidivante antérieure d’épaule, table ronde SO.F.C.OT. Rev Chir Orthop Reparatrice Appar Mot. 1991; 77(1):177-191.

36. Goutallier D, Glorion C. La butée coracoïdienne dans les instabilités antéro-internes de l’épaule. Cahiers d’enseignement de la SO.F.C.O.T., Expansion Scientifique Française, Paris, 1994, n°49, pp 41-46.

37. Pihlajamäki H, Bötsman O, Rokkanen P. A biodegradable expansion plug for fixation of the coracoid bone block in the Bristow-Latarjet operation. Int Orthop. 1994 Apr; 18(2):66-71.

38. Guity MR, Roques B, Mansat P, Bellumore Y, Mansat M. Painful or unstable shoulder after coracoid transfer: result of surgical treatment. Rev Chir Orthop Reparatrice Appar Mot. 2002 Jun;88(4):349-58.