canal carpien sous endoscopie

L’opération du Canal Carpien

Le canal carpien est une région anatomique du poignet constitué d’un « plancher », ce sont les os du carpe, et d’un toit, le ligament annulaire antérieur du carpe. Dans ce tunnel passent les tendons de tous les doigts, et un nerf majeur de la main, le nerf médian.
Ces tendons sont entourés d’une gaîne, la synoviale, qui peut augmenter de volume dans de multiples circonstances:

– hormonales: diabète, grossesse, ménopause

– rhumatismales: polyarthrite rhumatoïde, dialyse rénale, …

– micro traumatique: sport, loisirs, travail.
l’augmentation de volume de ces tendons (en fait de leurs gaînes), dans le goulot d’étranglement rigide qu’est le canal carpien, entraine un écrasement du nerf médian qui est plaqué contre le toit du canal carpien.
Le symptômes cliniques sont: douleur, engourdissement des doigts, et à l’extrême troubles de la motricité de la main par paralysie des muscles de la base du pouce.
Le diagnostic clinique’ souvent évident, doit être appuyé d’un examen spécifique des nerfs: l’éléctromyogramme, qui mesure la vitesse du « courant » nerveux, ralenti à son passage au canal carpien dans le cas présent.
Les traitements médicaux associent: repos, attelle d’immobilisation du poignet, infiltrations de cortisone.
Le traitement le plus efficace est chirurgical, et consiste à ouvrir le toit du canal carpien, afin d’en augmenter le volume par « dilatation », et décomprimer le nerf médian.
Cette intervention peut être réalisée, soit de manière traditionnelle, par une cicatrice de 2 à 4 cm sur la paume de la main,
soit par méthode endoscopique, avec une cicatrice de 1 cm transversale sur le poignet, et 4 mm dans la paume.

aspect post opératoire immédiat
aspect post opératoire immédiat

Les chirurgiens de la main pratiquent couramment les deux techniques, la méthode utilisée dépendra de chaque cas particulier.
L’intervention est ambulatoire, entrée le matin, sortie l’après midi. Elle ne nécessite pas de rééducation. La conduite automobile est possible dès le lendemain de l’intervention.
La durée d’arrêt de travail en l’absence de complication varie de 1 à 45 jours suivant la profession exercée.
Résultat en image d’un homme opéré des deux côtés par la technique endoscopique, avec un mois d’intervalle entre le côté droit et gauchen et montrant l’évolution du processus de cicatrisation.

 

 

résultat cicatriciel précoce
résultat cicatriciel précoce

en bonus…

le tout premier film chirurgical que j’ai monté en 2009 !

Les complications

Les complications spécifiques de la chirurgie du canal carpien sont:
– principalement l’algodystrophie, désormais appelée « syndrome régional douloureux complexe de type II », qui est possible comme pour toute chirurgie des membres. Son explication est complexe, plus fréquente sur un terrain anxio-dépressif ou en contexte chirurgical péjoratif (implication professionnelle notamment, type « maladie professionnelle » ou « accident du travail »). Son traitement est long, et nécessitera une consultation de spécialiste de la douleur: l’algologue. L’algodystrophie guérit toujours, et peut parfois laisser des séquelles de type raideur articulaire.
– le risque infectieux existe comme pour toute chirurgie. Il est très rare car l’opération est rapide, ne nécessite pas de pose de matériel interne, et la main qui est très bien vascularisée se défend très bien contre les infections
– le risque de raideur fonctionnelle de la main,  surtout si le patient ne mobilise pas activement son poignet, main, doigts en post opératoire, de peur d’avoir mal ou de faire une bétise par exemple.
– le risque de lésion nerveuse est possible, très faible du fait de l’utilisation d’une caméra pendant toute l’intervention qui permet de ne réaliser  aucun geste à l’aveugle.
– le risque d’hématome plus ou moins compressif, par plaie artérielle ou veineuse profonde, surtout en cas d’hypertension artérielle, ou de prise d’anticoagulants, peut exceptionnellement nécessiter une réintervention pour évacuer cet hématome.

Les complications générales de la chirurgie sont exhaustivement détaillées au chapitre complications.

Références Bibliographiques & Liens Externes

Kaba L, Dubert T, Goubier JN :Anatomie endoscopique de la paroi antérieure du canal carpien, 42 ème congrès de la Société française de Chirurgie de la Main. Paris 14-16 décembre 2006
Dubert T, Kamoun L. : Tamisage des résultats. Proposition d’un nouveau concept d’évaluation des résultats à propos d’une série de 72 libérations endoscopiques du canal carpien, Chir Main. 2005 Dec;24(6):305-9.
Dubert T , Racasan O : A reliable technique for avoiding the median nerve during carpal tunnel injections. Joint Bone Spine. 2005 Aug 2
O Racasan, Th Dubert :The safest location for steroid injection in the treatment of carpal tunnel syndrome. J Hand Surg [Br], 2005 Aug ; 30 (4) : 412-4
D Ouattara, T Dubert : Influence du respect de l’aponévrose palmaire sur les résultats de la libération endoscopique du canal carpien
T Dubert : Communication présentée au congrès d’été du GEM, Marseille, 19-21 juin 2003. Résultats de la libération endoscopique du canal carpien. Symposium de l’Institut de la main. Paris, 25-26 mars 2002-03-31